4.05.2017

Vieil Océan à quai - by Morgan


Neighborhood bucket hat - Junya Watanabe patchwork shirt - Nanamica painter pants - Uniqlo socks - Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes


Bonjour à tous ! 
On s’écrase comme une météorite sur les Quais de Lyon.

Une tenue avec pas mal de grosses références japonaises, en fait, toute la tenue est exclusivement un pur produit du soleil levant et quasiment Made In Japan. (Seulement la veste est produite en Chine mais ça reste asiatique, finalement !) Pour les personnes qui ne me connaissent pas à travers le Forum Bonne Gueule ou bien par mon Instagram, je suis un fan de la culture Asiatique et plus particulièrement du pays des métros compliqués et de la cérémonie du thé où j’ai découvert cette passion par l’univers textile. 

Cette tenue regroupe finalement l’intégralité de ce qui me parle au sein de la mode masculine. Des coupes larges et confortables, du patchwork historique, des inspirations amérindiennes et culturelles diverses, de l’imprimé qui retient votre attention, du denim délavé comme brut mais surtout, de la nonchalance et une inspiration instantanée, quelque chose de spontané. Certaines personnes réfléchissent des heures et des heures devant leur penderie, moi ça m’embête haut plus au point. Je chope et je test une journée entière. Quitte à faire des " fails monstrueux "  à mes yeux mais qui seront appréciés par mon entourage. Et vice-versa. 


Revenons en à la tenue en tout cas. Cette dernière se base sur des nuances de bleu et de blanc qu’on retrouve en petite touche un peu partout : Bob, carreaux de la chemise, tâche de peinture sur la veste, semelle des chaussures, coutures du pantalon, etc le tout sur des coupes droites ou légèrement oversized dans certains cas. J’ai aussi conscience qu’avec ce genre de tenue, on est bien loin des standards de ce que porte la population dans la rue. Si certains sont tentés par le textile japonais, les coupes larges ou bien les imprimés, soyez certain que vous aurez quelques railleries lors de vos débuts. C’est un exercice tout aussi compliqué que de faire du techwear en habitant en campagne ou du minimaliste monochrome sans faire quelque chose d’ennuyeux.

Neighborhood bucket hat - Junya Watanabe patchwork shirt - Nanamica painter pants - Uniqlo socks - Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes

Neighborhood bucket hat - Junya Watanabe patchwork shirt - Nanamica painter pants - Uniqlo socks - Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes

On commence donc par la veste en denim délavé qui provient de chez Uniqlo. Une espèce de collaboration " foireuse "  avec un label du même nom que la très grande marque Blue Blue Japan , ça avait fait un peu confusion dans les médias à l'époque car les consommateurs ont cru à une collaboration entre les deux marques alors que ce n'était absolument pas le cas. Peu d'informations ont filtrés par rapport à ce quiproquo toutefois. Malgré cela, cette collaboration donna naissance à  quelques pièces intéressantes comme cette veste. Une fois les manches retouchées en longueur, elle est parfaite dans une inspiration purement workwear, une veste de travail qui s’intègrera avec facilité dans tes tenues Américaines, nippones ou autre. Les coutures sont régulières et le travail est propre pour un denim d’une qualité tout à fait suffisante pour le prix "ridicule". (La pièce avait fini en soldes à l’époque.) 


Vient par la suite une chemise du très grand Créateur Junya Watanabe, ancien petit protégé de Rei Kawakubo (Comme des Garçons pour les petits du fond là.). Une chemise provenant pour moi, de la meilleure collection depuis 2-3 ans. La collection SS2015 est juste le concentré parfait de ce que j’aime. Un travail sur le patchwork ou « boro » traditionnel juste obscène tellement il est parfait. Des coupes retravaillés et modernes, à la limite d’être européanisées. Des teintures à l’indigo faites à la main, des éléments de la culture nippone mis en avant et sublimés comme jamais. C’est ce qu’on retrouve ici dans la pièce que j’ai choisi. Une chemise d’apparence très simple et qui dévoile sa beauté peu à peu. J’ai choisi les empiècements au niveau des coudes car je suis très friand des vestes ou gilet sans manches en hiver. (Comme déjà vu ici) Ça me permet donc de garder la beauté de la pièce, tout en ayant chaud et en gardant visible les imprimés de la pièce, son intérêt premier. Elle est Made In Japan, possède des triples surpiqures, des hirondelles de renforts contrastantes, un indigo posé à la main, des broderies et des imprimés. La pièce parle pour elle même à mon humble avis. 


Junya Watanabe patchwork shirt -  - Nanamica painter pants -

Junya Watanabe patchwork shirt -  - Nanamica painter pants -


Junya Watanabe patchwork shirt -  - Nanamica painter pants Miansai bracelet



Allons du côté de chez Nanamica, avec ce pantalon de peintre à la coupe bien large, entre le cargo et le chino voire le pantalon d’ouvrier de chantier au vu de ces renforts au niveau des genoux et de ses poches bien larges et profondes. Nanamica qui est bien connu pour ces vestes, manteaux, textiles d’Hiver de très grande qualité. Size-up à l’époque, aujourd’hui à ma taille (Et Boras derrière moi qui me hurle de faire du sport.), sa coupe droite voire large permet cette équilibre de silhouette avec la veste en denim et va permettre aussi une décontraction de la tenue. On notera l’importance des détails chez les nippons avec une fiche explicative sur la poche arrière droite qui retrace l’histoire du pantalon mais aussi une étiquette à l’intérieur avec un tampon certifiant de la qualité du produit. Pour les gens qui souhaiteraient avoir un produit similaire, on fonce chez Carhartt les amis ! 




Et bien entendu, la cerise sur le gâteau. Cette sympathique paire de Visvim Moc Folk chopé à -50% chez les copains de The Next Door. Un coup de chance monstrueux, ça repartait au Japon le lendemain matin et il ne restait plus que ma size. Parfois, les magasins physiques ont vraiment du bon, ça permet de dégoter quelques perles non disponible sur les internets. Que dire sur cette pièce ? Cuir Suédé de vache de qualité, semelle Vibram, allure de créateur mais plus passe partout qu’une paire de FBT, construction faite à la main, lacets résistants. La légère frange sur le haut de la chaussure donnant cette inspiration amérindienne qu’on retrouve chaque saison chez Visvim tandis que le cordage fait écho aux mocassins, encore une fois d’une inspiration antique. 


Neighborhood bucket hat - Junya Watanabe patchwork shirt - Nanamica painter pants - Uniqlo socks - Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes


Nanamica painter pants - Uniqlo socks - Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes


 Visvim Voyageur Moc Folk Suede brown light shoes




On va pouvoir finir sur les accessoires finalement. L’accessoire numéro Un est sans doute ce somptueux bob bohémien (Coucou Bonne Gueule) à l’imprimé exotique floral chopé à un prix indécent à The Next Door encore une fois dans un bac à accessoires pour la somme d’un billet bleu alors que le prix retail était digne d’un billet vert. Marque Japonaise encore une fois, le géant du streetwear/workwear Neighborhood qui nous régale avec une qualité au top et des inspirations intéressantes. Et aussi un totebag de chez Carhartt pour le même prix que le bob, utile, résistant, pratique. Pas besoin de plus ! Le reste des accessoires, vous les connaissez. Ça ne sert à rien de faire du remplissage pour du remplissage : Nixon, Miansia, bague de famille comme à mon habitude. 



Une nouvelle fois, merci à Timothée !




- Morgan - Mon Instagram. 








Neighborhood bucket hat -
Devenir Papa Boras : Mais avec moins de classe. :c
L'un de mes très nombreux fans, encore une fois ! 








Totebag Carhartt

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire